Licence à réciprocité

De iconomie
(Redirigé depuis licence à réciprocité)
Aller à : navigation, rechercher

Les licences à réciprocité veulent établir un retour financier de la sphère marchande vers la sphère contributive.

Problème

Les grandes plateformes monétisent la richesse contributive, créée par les internautes, au seul profit de leurs actionnaires. Ce modèle, qui n'est pas assorti d'un mécanisme de redistribution, n'est pas durable.

Auteurs

  • Jaron Lanier (Who owns the future?, Simon & Schuster 2013)
  • Michel Bauwens (Sauver le monde, Les Liens qui Libèrent 2015).

Principe

Inspirées par les creative commons, les licences à réciprocité sont des contrats qui définissent les conditions dans lesquelles sont concédées les propriétés intellectuelles attachées aux productions des internautes. Ces conditions prévoient une participation réciproque de la sphère marchande à la sphère contributive.

Expérimentations

Peer Production License

Gratuit pour les contributeurs, ouvert sous conditions aux mutuelles. Cette licence proposée par Dmitry Kleiner permet un petit élargissement de l’exploitation des communs à la sphère marchande coopérative.

Commons Reciprocity License

Un système de jetons pour mesurer les contributions. La licence de Miguel Said Vieira et Primavera De Filippi veut élargir l'idée de Kleiner aux sociétés commerciales, qui devraient contribuer de manière proportionnelle à leur exploitation. A cette fin, un système de jetons mesure la valeur ajoutée par chaque contributeur

Open Value Accounting

Noter les contributions de ses pairs. En variante de la CRL, la valeur des contributions est établie grâce à la notation que chaque contributeur reçoit de ses pairs. Ce score est converti en rémunération pécuniaire dès qu’il se produit des rentrées d’argent. Ensuite, les communs font l’objet de redevances payées par les sociétés commerciales.

Wikispeed

Un cas pratique pour une voiture en licence ouverte. Les investisseurs font des dons, remboursables avec intérêt en cas de profit.

At that level it's too much administrative overhead to authorize stock, so instead we have an agreement that if we make it at recognize profit, we repay them, and if we can afford interest, we repay them with interest. This makes sure we won't laugh all the way to the bank and leave a supporter in the dark.[1]

Cette logique s'étend non seulement aux contributions financières, mais aussi au temps passé.

If I give money, time, cookies, or supplies to WIKISPEED and WIKISPEED is profitable, WIKISPEED will pay me back the value of what I put in plus interest commensurate with their level of success. [2]

FairlyShare

#FairlyShare est une licence originale qui permet de laisser les biens communs gratuits dans la sphère contributive, mais payants dans la sphère commerciale.

Références

  1. Joe Justice.Blog Août 2012
  2. Ethique de Wikispeed