Richesse de la contribution

De iconomie
Aller à : navigation, rechercher

La valeur contributive résulte de l’autoagrégation et de l’organisation à des fins productives d’agents libres, qui peuvent s’aligner "sans permission" et dont la motivation "passionnelle" dépasse en productivité les motivations d’origine coercitives ou par appât du gain[1].

Les exemples de Wikipedia ou des logiciels open source[2] font référence, mais on peut aussi citer ceux de la planche à voile, de la micro-informatique, d'internet ou, de manière générale, de toutes les inventions collectives. Mal protégée, cette richesse est particulièrement exposée à la prédation.

La micro-informatique, par exemple, s'est développée dans des clubs de passionnés comme le Homebrew Computer Club à Menlo Park. Mais, lorsque certains de leurs membres ont fondé leur entreprise, comme Steve Wozniak et Steve Jobs, le club a périclité à cause des risques de concurrence[3][4]. Le Huffington Post, journal en ligne qui accueille les opinions de milliers de contributeurs bénévoles, a été vendu 315 millions de dollars en 2011 à AOL. Lors de cette transaction, les contributeurs ont réclamé leur part mais en vain[5].

Les licences à réciprocité veulent rompre la spirale infernale de ce travail gratuit[6] et introduire un mécanisme de reconnaissance de la richesse de la contribution sans en gêner la dynamique.

“Nous réorganisons l’entreprise en nous appuyant sur des modèles 
de “DAO”[7] et la technologie de la blockchain. L’objectif
est de décentraliser la gouvernance, de
substituer à une hiérarchie, dominée par les actionnaires, une
communauté ouverte où les contributeurs détiennent un pouvoir de
décision et reçoivent une juste rétribution en proportion de la
valeur qu’ils créent.” Philippe Honigman, fondateur de Ftopia
et initiateur de Freeftopia

Voir aussi

Références

  1. Michel Bauwens.La crise de l’immatériel, la production entre pairs (P2P) et l’économie éthique à venir.P2P foundation
  2. Josh Lerner et Jean Tirole, "The Simple Economics of Open Source", NBER Working Paper, 2000
  3. Peter B. Meyer. http://www.bls.gov/ore/abstract/ec/ec030050.htm Episodes of collective invention]. U.S. Bureau of Labor Statistics. 25 March 2004
  4. Cassier Maurice, Foray Dominique, [www.cairn.info/revue-economie-et-prevision-2001-4-page-107.htm « Économie de la connaissance : le rôle des consortiums de haute technologie dans la production d'un bien public. »], Economie & prévision 4/2001 (n° 150-151) , p. 107-122
  5. Bill Lasarow On strike with the Huffington Post
  6. Pierre Collin et Nicolas Collin. Mission d’expertise sur la fiscalité de l’économie numérique. Ministère de l’économie et des Finances, Janvier 2013
  7. Stefan Tual.The DAO and Human Capital. Blog, 23/03/16