Glossaire:révolution industrielle

De iconomie
(Redirigé depuis Révolution industrielle)
Aller à : navigation, rechercher

On nomme "révolution industrielle" le phénomène historique du passage d'un système technique à un autre. Ce passage ouvre à l'économie des possibilités nouvelles, accompagnées de dangers nouveaux.

Chaque système technique tire parti de la synergie de quelques techniques fondamentales. Cette synergie se met en place lentement en suscitant la création d’institutions adéquates et innovantes ; elle s’épanouit quand son potentiel se déploie, la croissance ralentit quand ce potentiel s’épuise.

Lorsqu’une nouvelle synergie devient possible, les institutions mises au point dans le système technique antérieur s’opposent de tout leur poids à son éclosion. Pour qu’un nouveau système technique puisse naître il faut donc qu’une catastrophe inaugurale (locale le plus souvent) catalyse une synergie rendue possible par des inventions antérieures mais restée latente. Ce fut le cas en Angleterre au XVIIIe siècle : son aristocratie ayant été exterminée lors des conflits qui aboutirent à la Glorious Revolution de 1688, les obstacles qui auraient pu s’opposer à la première révolution industrielle étaient levés. Ce fut le cas aussi à Chicago où l’incendie du 8 octobre 1871 avait fait table rase, et où naquit la deuxième révolution industrielle.

Après que le nouveau système technique ait fait localement la preuve de son efficacité il est imité ailleurs. Mais il y rencontre la résistance des institutions en place : en la brisant il provoque des catastrophes conséquentes[1].

Chaque révolution industrielle inaugure une phase de transition durant laquelle la mission et l'organisation des institutions adhère encore au système technique antérieur, et sont donc à la fois immatures et inefficaces en regard du nouveau système technique. Cette phase de transition est donc une période de crise : les possibilités et les dangers nouveaux n'étant pas clairement perçus les décisions sont erronées, les stratégies mal orientées, les esprits déconcertés.

L'informatisation a provoqué la troisième révolution industrielle et fait émerger le système technique qui s'appuie sur la synergie de la microélectronique, du logiciel et de l'internet. Les techniques auparavant fondamentales (mécanique, chimie et énergie) ne sont pas supprimées mais elles sont informatisées et leur part dans l'emploi se réduit.

L'économie se trouve actuellement dans la phase de transition et subit la crise qui en résulte. Le modèle de l'iconomie propose aux décisions, aux stratégies et aux esprits le repère qui leur fait actuellement défaut pour s'orienter vers l'efficacité économique.

Références

  1. Ainsi on peut dater du 2 mars 2000, jour où le cours de l’action de France Telecom atteignit son maximum, le retournement qui sanctionna les anticipations trop optimistes suscitées par la « nouvelle économie » et inaugura plusieurs années de basse conjoncture