Glossaire:ordinateur

De iconomie
Aller à : navigation, rechercher

L'ordinateur est un automate programmable : il est capable de recevoir des données, d'exécuter des instructions et de réaliser à l'aide d'équipements périphériques tout ce qui peut avoir été programmé.

Mot créé en 1955 par le linguiste Jacques Perret à la demande d'IBM France pour traduire « computer ».

Définition complète

L'anglais « computer » signifie « calculateur ». Ce mot représente-t-il convenablement le concept actuel d’ « ordinateur » ? Non, car lorsque nous utilisons l’ordinateur pour faire du traitement de texte, du dessin, ou encore pour consulter la Toile, les opérations que l’ordinateur exécute, ne relèvent pas essentiellement du calcul même si elles sont comme on dit « numérisées ». La dénomination « computer » correspondait bien à la mission de l’ENIAC (calculer des tables pour aider les artilleurs à régler leurs tirs), mais elle ne décrit pas exactement la mission des ordinateurs qui l’ont suivi.

Computer

" A programmable electronic device that can store, retrieve, and process data. " (Merriam Webster’s Collegiate Dictionary)

En 1954 IBM voulait trouver un nom français pour ses machines et éviter le mot « calculateur » qui lui semblait mauvais pour son image. Le linguiste Jacques Perret a proposé, dans sa lettre du 16 avril 1955, d’utiliser le mot « ordinateur[1] », mot ancien et passé d’usage qui signifiait « celui qui met en ordre » ; en liturgie il désigne celui qui confère un ordre sacré.

« Ordinateur » est un mot élégant mais c’est un faux ami. En effet l’étymologie comme les connotations indiquent « celui qui met en ordre ». Votre ordinateur met-il vos affaires en ordre ? Certes non. C’est vous qui devez les mettre en ordre si vous le souhaitez ; et si vous n’y prenez garde, les informations que vous confiez à un ordinateur seront dans un désordre inouï. L’ordre, si on le souhaite, ne peut venir que de l’opérateur humain et non de la machine.

Ordinateur

« Machine capable d’effectuer automatiquement des opérations arithmétiques et logiques (à des fins scientifiques, administratives, comptables etc.) à partir de programmes définissant la séquence de ces opérations » (Dictionnaire Hachette). « Machines automatiques de traitement de l'information permettant de conserver, d'élaborer et de restituer des données sans intervention humaine en effectuant sous le contrôle de programmes enregistrés des opérations arithmétiques et logiques. » (Quid)

L’ordinateur, c’est donc un « automate programmable ». Comme cet automate est accessible depuis n’importe quel poste de travail ou téléphone intelligent il faut ajouter l’adjectif « ubiquitaire ». L’« ordinateur », c’est essentiellement un « automate programmable ubiquitaire », « APU ».

Dans une entreprise ce singulier désigne non chaque machine prise isolément (« mainframe », poste de travail, routeur, etc.), mais l’ensemble technique, logique et fonctionnel que constituent ces machines et qui est mis à la disposition de l’utilisateur sous la seule contrainte de ses habilitations. Il faut avoir l’expression « automate programmable ubiquitaire » à l’esprit chaque fois que l'on prononce ou entend le mot « ordinateur ».

Références

  1. Ce néologisme a eu un succès international limité : si l’on dit « ordenador » en espagnol, on dit « Computer » en allemand, « calcolatore » en italien, « computador » en portugais et « компьютер » en russe.

Définition dans le JargonF