Glossaire:déchet

De iconomie
Aller à : navigation, rechercher

La production émet des déchets : gaz à effet de serre, pollution des sols et des mers, etc. La consommation abandonne après usage les biens dont elle s'est servie. Alors que l'économie puise ses ressources dans le monde de la nature, son fonctionnement a pour effet de les dégrader progressivement.

Certaines entreprises, assistées en l’occurrence par le crime organisé[1], exercent une prédation sur la nature en y disséminant leurs déchets (au fond des mers, dans des carrières abandonnées, etc.).

L'économie circulaire a pour but de limiter ou d'annuler l'émission de déchets grâce au recyclage, à l'économie des matières premières et à l'utilisation de ressources renouvelables.

L'iconomie, étant par hypothèse le modèle d'une économie efficace, est circulaire. La production n'est véritablement achevée que lorsque le produit a rendu au client le service attendu et que les déchets sont recyclés. L'entreprise qui produit un bien en est responsable jusqu'au bout : elle le suit et en assure la maintenance pendant toute sa durée de vie économique grâce à l'Internet des objets, elle le récupère en fin de vie et recycle ses composants.

Rien ne garantit que l'évolution historique de l'économie respectera cette exigence : il en est ainsi de toutes les conditions nécessaires de l'efficacité que l'iconomie met en évidence : la circularité est l'un des repères qu'elle propose pour orienter les décisions des responsables de la politique et des entreprises.

Références

  1. Roberto Saviano, Gomorra, Gallimard, 2007.