Glossaire:écologie

De iconomie
(Redirigé depuis Écologie)
Aller à : navigation, rechercher

L'écologie est la science des écosystèmes, milieux que forme la diversité des êtres vivants et de leurs interactions.

Le mot "écologie" désigne aussi une orientation politique, celle des écologistes, qui donne la priorité au respect de la nature et des écosystèmes.

Le réchauffement climatique, conséquence de la pollution de l'atmosphère par l'émission de gaz à effet de serre (et donc cas particulier de la dissémination des déchets dans la nature), est actuellement une des principales préoccupations des écologistes. L'essayiste Jeremy Rifkin a vu dans la transition énergétique une "troisième révolution industrielle[1]". Certes la réponse au réchauffement climatique est une nécessité absolue, mais elle n'implique aucune technique fondamentalement nouvelle : la transition énergétique ne mérite donc pas d'être qualifiée de "révolution industrielle".

La production d'énergie d'origine fossile, dont le volume est historiquement corrélé au niveau du PIB, est à l'origine de cette pollution. Certains écologistes en ont déduit qu'une décroissance de l'économie était nécessaire à la sauvegarde de la nature[2]. L'écologie, dans ses versions les plus extrêmes, verse enfin dans un anti-humanisme comme s'il fallait supprimer l'espèce humaine pour préserver la nature.

L'iconomie offre une tout autre perspective. Étant l'économie de la qualité, elle oriente vers une croissance qualitative sobre en énergie. Étant l'économie de la compétence, elle met en œuvre la néguentropie que procure l'intelligence humaine. L'écologie, en tant que préservation des ressources naturelles, est l'une des conditions nécessaires de l'efficacité que le modèle de l'iconomie fait apparaître. L'iconomie implique donc une approche de l'écologie qui ne refuse pas la croissance, mais l'oriente vers la qualité.

Certains écologistes opposent à cette perspective, pour maintenir la nécessité d'une décroissance, le fait (indéniable) que l'informatique consomme de l'énergie. Cet argument est cependant faible car le raisonnement devrait considérer le solde des effets de signe contraire.

Références

  1. Jeremy Rifkin, The Third Industrial Revolution, St Martin's Press, 2011.
  2. Jean-Marc Jancovici, Changer le Monde, Calmann-Lévy, 2011.